FANDOM


Paul Barras est un organiste et compositeur belge né le 29 juin 1925 à Chaumont-Gistoux où il passe sa petite enfance. L’enfant est aveugle de naissance.

Vie Modifier

A l’âge de 7 ans, ses parents l’inscrivent à l’Institut royal des sourds, muets et aveugles, avenue Georges Henri, à Woluwe-Saint-Lambert. C’est un enseignement de type général, mais les talents particuliers y sont valorisés.

Très vite, Paul Barras montre des dispositions pour la musique et accède à la section spécialement aménagée pour les non-voyants. Il suit les cours de musique en braille, dispensés par des professeurs eux aussi non-voyants.

« C’était un enseignement tout à fait adapté, les non-voyants n’apprennent pas le solfège, ils doivent connaître tous les morceaux par coeur. J’ai reçu une formation très complète, se souvient Paul Barras : piano, violon, flûte, clarinette, chant harmonique, contrepoint, chant grégorien, et … orgue. »

L' orgue est un instrument pour lequel il se passionne. Très vite, il commence à jouer des messes, mais aussi à pratiquer l’improvisation, ce qui deviendra l’une de ses spécialités.


Etudes Modifier

Paul Barras entre ensuite à l’Institut Lemmens. Il y sera l’élève de Maître Flor Peeters pour l’orgue, de Monseigneur Jules Van Nuffel pour le chant grégorien et de Marinus De Jong pour le contrepoint. Il poursuit sa formation au conservatoire d’Anvers où il sera l’un des premiers à jouer les oeuvres d’Olivier Messiaen.

En 1952, alors qu’il vient à peine de décrocher son diplôme supérieur d’orgue, Paul Barras participe au premier Concours international d’orgue à Munich. Il se classe premier devant 37 candidats venus du monde entier.

Interprète, compositeur, organisateur de concerts et professeur Modifier

En 1953, le jeune organiste est nommé titulaire de l’orgue de la Collégiale Sainte- Waudru à Mons, poste qu’il occupera jusqu’en 1964. En parallèle le musicien réalise ses premières compositions personnelles et se perfectionne en improvisation auprès de célèbres organistes français (André Marchal, Jean Langlais). Il donne de nombreux concerts en Belgique mais aussi en France, en Allemagne, aux Pays-Bas ou au Luxembourg. Il réalise des enregistrements pour la radio en Belgique et à l’étranger.

En 1958, Il devient professeur à l’institut royal des aveugles de Woluwe-Saint-Lambert. En 1967, il décide d’équiper l’église du Divin Sauveur à Woluwe-Saint-Lambert et achète un orgue à tuyaux, ce qui fait de lui, cas assez rare, un organiste propriétaire de l’orgue dont il est titulaire. « L’année suivante, nous confi e Paul Barras, j’ai créé un cours d’orgue à l’académie de Woluwe-Saint-Lambert, grâce au soutien de son directeur Paul-Baudouin Michel ». L’académie ne disposant pas d’orgue, Paul Barras met son propre instrument à la disposition de ses élèves. En parallèle, le musicien se produit lors de nombreux concerts en Belgique et à l’étranger.

« Un des concerts qui m’a le plus marqué eut lieu en 1975. J’ai été invité par l’organiste mondialement connu Pierre Cochereau, à jouer à la cathédrale Notre-Dame de Paris. Quelle émotion ! Découvrir cet instrument magnifi que, répéter, seul dans la cathédrale sur cet orgue à 5 claviers et le lendemain jouer devant 2000 personnes… ».

Paul Barras organise lui-même des concerts, invitant les plus grands organistes à se produire. Dans ce cadre, il a longtemps collaboré avec la Communauté Wallonie-Bruxelles et le Comité culturel de Woluwe-Saint-Lambert, notamment pour l’organisation de concerts d’organistes renommés à l’église du Divin Sauveur. De 1970 à 1974, il enseigne l’orgue à la section néerlandophone du Conservatoire de Bruxelles. En 1988, il prend sa retraite comme enseignant, mais poursuit néanmoins sa carrière de compositeur et d’interprète. Un registre très éclectique.

Oeuvre Modifier

Paul Barras a composé 69 pièces, principalement pour l’orgue, mais également quelques morceaux pour trompette et orgue, et de la musique vocale. « La tradition veut que les organistes se spécialisent dans la musique d’une seule époque, explique Paul Barras. Moi, j’ai tenu à aborder de nombreux styles et diverses époques : Bach est incontestablement mon compositeur préféré, c’est la musique qui sonne le mieux à l’orgue. Mais j’ai aussi travaillé la musique religieuse française du 18ème au 20ème siècle, l’école symphonique française, le chant grégorien mais aussi les chants populaires».


Improvisateur Modifier

Excellent également dans l’improvisation, libre ou au départ de morceaux classiques, Paul Barras est reconnu par ses pairs comme l’un des meilleurs improvisateurs à l’orgue.

Style Modifier

Comme compositeur, il pratique un langage tonal ou modal, dans la tradition française du début du 20ème siècle. Il s’inspire notamment du chant grégorien. Certaines de ses compositions sont des improvisations retranscrites. Ses oeuvres sont composées en braille, au poinçon, écrites par lui-même ou dictées. Même au-delà de ses 90 ans, Paul Barras continue à pratiquer quotidiennement son instrument favori : l’orgue. Un instrument difficile, qui demande une excellente condition physique, et un très bon équilibre, puisque l’on joue à la fois avec les mains et les pieds. Paul Barras nous confie que sa passion le tient en bonne forme, physique… et mentale puisque être musicien aveugle signifie connaître par coeur toutes les partitions que l’on joue… Et Paul Barras ne se trompe jamais d’une note !


Paul Barras et Woluwe-Saint-Lambert, citoyen honoraire Modifier

Paul Barras fréquente Woluwe-Saint- Lambert depuis son plus jeune âge puisqu’il est entré à l’âge de 7 ans comme pensionnaire à l’Institut royal des sourds muets et aveugles avenue Georges Henri. Il y a ensuite travaillé, tant à l’académie de musique comme organiste à l’église du Divin sauveur. Il a habité la commune de Woluwé-Saint-Lambert depuis 1966 (avenue Herbert Hoover) et l’avenue Slegers depuis 1977. En égard au talent et à la carrière exceptionnelle de Paul Barras, le Collège des bourgmestre et échevins de Woluwe-Saint-Lambert a décidé de le nommer citoyen d’honneur de la commune.


Références Modifier

Texte avec autorisation de madame Godelieve Leyman, organiste et élève de Paul Barras.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard